Causerie avec Me Mélanie Chaperon, avocate et présidente du Club Élites Centre-ville

Voir la vidéo de présentation de Me Mélanie Chaperon

Mélanie Chaperon avocate membre du mois1- Résumez en quelques mots ce que fait votre entreprise.

Je dirige un cabinet d’avocats qui se consacre essentiellement à la représentation des propriétaires d’immeubles locatifs devant la Régie du logement.

2- Plus jeune, pensiez-vous être destinée à une carrière dans ce domaine?

Je répondrais presque avec un gros « oui! ». Je me souviens en effet avoir été fortement impressionnée, à 10 ans, par une juge dans un reportage à la télé. Je me suis dit que je voulais être comme elle : faire valoir le gros bon sens et protéger les personnes vulnérables. Déjà, c’est quelque chose qui m’interpellait.

3- Est-ce qu’une personne a marqué votre parcours d’entrepreneure? Si oui, de quelle façon?

Ce pressentiment que j’étais destinée à travailler un jour à mon compte, cet attrait de l’entrepreneuriat, je l’ai développé dans mes jeux d’enfants avec mon frère. Nous faisions des jeux de rôle, et je me retrouvais systématiquement en train de construire un hôtel ou encore d’acquérir un bâtiment ! Je me suis toujours dit que j’allais commencer par travailler pour quelqu’un, puis que j’ouvrirais mon propre bureau dès que j’aurais assez d’expérience.

4- Comment voyez-vous l’avenir de votre marché?

Relativement à l’exercice du droit, on se dirige vers une augmentation des mandats de négociation, des ententes à l’amiable, du travail de conciliation… Pour ce qui est de la nature de la pratique, je constate qu’il y a malheureusement une problématique croissante de santé mentale du côté de la clientèle. Aussi, la tarification est soumise à d’importantes transformations : les gens veulent de plus en plus savoir combien leur coûtera leur cause, et cela se comprend! Il y a donc une forte tendance à proposer une tarification forfaitaire.

5- Avez-vous un processus d’assurance-qualité? Quelle forme a-t-il?

Je suis consciente que, comme mes dossiers sont presque toujours liés à une question de logement, le client est touché très personnellement, et bien souvent dans son quotidien, pour ne pas dire son domicile. Quand nous recevons une réponse du tribunal, je communique avec lui et je m’assure qu’il est satisfait.

6- Pourquoi croyez-vous à la FCAQ?

Notre Club est un lieu incroyablement propice à l’échange de connaissances entre entrepreneurs. Je suis aussi active au niveau de la Fédération, et cela m’a notamment permis de créer des liens privilégiés avec d’excellents avocats qui œuvrent dans des secteurs du droit autres que le mien — en droit disciplinaire ou matrimonial, par exemple. Ce sont pour moi des ressources de qualité exceptionnelle.

7- Y a-t-il une devise qui vous guide, sur le plan professionnel ou personnel?

J’en ai trois! D’abord : « Dans la vie, on a toujours le choix : il faut s’assumer! » Ensuite : « ll vaut mieux passer à l’action que de rester sans rien faire. » Et finalement : « Il y a toujours une solution… »

8- Y a-t-il quelque chose qu’on ne sait pas de vous et que vous êtes prête à révéler?

Je suis une grande épicurienne. Quand je prends un repas, j’aime que ce soit bon ! Et ma fille adore mes crevettes panko!

Me Mélanie Chaperon, FCAQ
Présidente, Mélanie Chaperon avocate
www.melaniechaperon.com
514 755-6597