Causerie avec Philippe LeDuc, président d’Inspection PLD et président du Club des Moulins

Voir la vidéo de présentation de Philippe LeDuc

Philip LeDuc FCAQ1- Résumez en quelques mots ce que fait votre entreprise.

Nous guidons nos clients dans l’achat d’une résidence (maison, condo ou multiplex) ou d’un bâtiment commercial ou industriel. En effectuant une inspection avant l’achat, la vente ou la réception, nous pouvons leur signaler diverses anomalies.

2- Plus jeune, pensiez-vous être destiné à une carrière dans ce domaine?

J’ai fait des études techniques en génie civil ainsi qu’en gestion immobilière. Mon expérience est donc assez concentrée en gestion de projets et d’entreprise de construction. J’ai cependant commencé en 1996 à faire des inspections pour un important propriétaire immobilier et j’ai vu que ce genre de travail faisait en quelque sorte appel à l’ensemble de mes expériences. Bref, c’est une avenue qui s’est imposée assez naturellement.

3- Est-ce qu’une personne a marqué votre parcours d’entrepreneur?

Le propriétaire d’une importante entreprise de construction où j’ai fait mes débuts était dur non seulement en affaires, mais aussi envers ses employés. Par contre, il prenait le temps de nous enseigner les rudiments du métier. Il lui arrivait de me dire : « Viens, on va faire le tour du chantier » et il en profitait pour me bombarder de questions sur l’évolution des travaux, le nombre de sous-traitants, les commandes faites ou à venir, et ainsi de suite. Il insistait sur l’importance de se poser des questions : « Comment pourrais-je mieux coordonner les travaux? les planifier? les budgéter? » Et il finissait en disant que, dans mon travail, il me faudrait être sociologue, psychologue et responsable de garderie!

4- Comment voyez-vous l’avenir de votre marché?

Un grand nombre d’inspecteurs sont actuellement sur le marché, et tous ne sont pas compétents. Les moins sérieux annoncent en outre des tarifs dérisoires sur le Web. La qualité du service donné en souffre. L’adoption imminente d’une réglementation corrigera la situation.

5- Pourquoi croyez-vous à la FCAQ?

Le fait que la FCAQ soit un OSBL témoigne du sérieux et du dévouement du conseil d’administration, auquel je tire mon chapeau! La FCAQ se démarque aussi par la qualité de ses membres et par ses frais d’adhésion peu élevés. Elle nous fait connaître une très belle brochette de membres œuvrant dans une foule de domaines. Cela ne peut que nous aider dans toutes les sphères de nos activités.

6- Y a-t-il une devise qui vous guide, sur le plan professionnel ou personnel?

Notre devise est « Pour une inspection de qualité, pensez Inspection PLD. » Cela peut sembler « cliché », mais je donne sans penser à ce que j’obtiendrai en retour : je veux que le client soit satisfait. Aussi, mon père me disait : « Si tu le veux, tu peux! » Je crois en effet que nous pouvons tout réussir ce que nous désirons en y mettant volonté et persévérance.

7- Y a-t-il quelque chose qu’on ne sait pas de toi et que tu es prêt à révéler?

Un de mes passe-temps est la peinture et un peu de sculpture. Cela me permet de décrocher. Par contre, mon côté perfectionniste fait en sorte que je ne suis pas très productif! Mais ce n’est pas important : pour moi, ce n’est pas la quantité mais la qualité du rendu qui m’intéresse.

Philippe LeDuc, Club des Moulins
Président, Inspection PLD

www.inspectionpld.com
514 794-1001

Propos recueillis par Marie-Carole Daigle, Communications MCD www.mcdcom.com