7 minutes avec Paul Juneau, président de Groupe Conseil Riocap inc. et membre de FCAQ Rive-Sud (Boucherville)

Voir la vidéo de présentation de Paul Juneau

Paul Juneau FCAQ1- En quelques mots, comment définiriez-vous votre entreprise?

Nous nous spécialisons dans la vente et l’achat de PME dont la valeur marchande se situe entre 1 et 50 millions de dollars. Nous avons des bureaux à Montréal et à Paris, car nous pouvons représenter des intérêts français désireux de faire une acquisition sur notre sol, et vice versa.

2- Qu’est-ce qui vous a amené dans ce domaine?

J’ai d’abord eu une longue expérience du secteur financier, notamment à la Caisse de dépôt et placement du Québec. C’est là que j’ai été sensibilisé à toute la question de la relève entrepreneuriale. J’ai constaté que, dans bien des cas, les gens d’affaires ne préparaient pas leur relève et, surtout, se demandaient où s’adresser pour vendre leur entreprise. Il y a exactement huit ans, j’ai décidé, avec trois associés, de lancer une boîte qui leur offrirait une solution structurée.

3- Parlez-nous de la réalisation qui vous procure le plus de satisfaction.

On ne sait pas toujours à quel point il peut y avoir de l’émotion dans une transaction d’entreprise. Imaginez la personne qui a consacré 40 ans de sa vie à la bâtir : il va de soi qu’elle souhaite la vendre de la bonne façon. Cela m’interpelle beaucoup. De l’autre côté du spectre, nous accompagnons également des entrepreneurs qui font des acquisitions : une fois la transaction terminée, nous pouvons constater à quel point leur démarche a propulsé leur croissance. Ça aussi, c’est valorisant.

4- Quelles sont les principales difficultés auxquelles se heurte un entrepreneur comme vous?

Quand arrive le temps de vendre l’entreprise qu’il a créée, un entrepreneur ne va pas frapper à la porte du premier venu. C’est pour cette raison qu’il nous faut un excellent réseau de contacts — de personnes qui nous mettent en contact avec des clients potentiels dans leur entourage et qui pourront attester de notre professionnalisme.

L’autre difficulté, c’est d’arrimer les attentes de nos clients avec la réalité du marché… car elles ne le sont pas toujours!

5- Quelles sont vos grandes valeurs entrepreneuriales?

Je fais affaire avec des entrepreneurs; je trouve donc immensément important de leur porter le plus grand respect. Et comme nous évoluons dans le secteur financier, il faut absolument agir de façon transparente, avoir un comportement sans faille et parfaitement intègre qui préserve notre réputation. Notre survie y est liée.

6- Quel est le secret de votre réussite?

Nous pouvons compter sur un solide réseau qui nous procure un bel apport de clientèle. Nous avons aussi fait le nécessaire pour disposer d’une multitude de compétences, tant en financement qu’en évaluation d’entreprise, qui nous permet d’évoluer aisément dans une grande diversité de secteurs.

7- Pourquoi croyez-vous à la FCAQ?

L’objectif clé de la FCAQ, soit l’indication de clients, correspond exactement à notre principal besoin, car nous devons absolument être recommandés par quelqu’un pour qu’un entrepreneur nous aborde en toute confiance. Le nouveau client qui me dit qu’un membre de la FCAQ lui a parlé de nous sait que je vais faire le travail de façon honnête et professionnelle.

Paul Juneau, FCAQ Rive-Sud
Président de Groupe Conseil Riocap inc.
514 940-6478 poste 102
www.riocap.ca

Propos recueillis par Marie-Carole Daigle, Communications MCD www.mcdcom.com