Un emploi d’été qui mène loin

On peut dire qu’il est tombé dans la soupe de la climatisation lorsqu’il était petit, puisque son père l’a « fortement incité » à travailler à temps partiel dans l’entreprise familiale dès l’été de ses 13 ans. Mais Sylvain Fortier n’a pas pour autant compté sur Papa-Maman pour gagner sa vie. En 1994, il volait de ses propres ailes en lançant à son tour son entreprise de vente, installation et entretien de systèmes de climatisation-chauffage.

« Mon père, mes oncles, bref la famille avait fondé l’entreprise en 1956, dans la région de Saint-Hubert. À 21 ans, j’y travaillais à temps plein. Peu de temps après que mon père ait pris sa retraite, j’ai décidé de faire cavalier seul. »

club affaires Réseautage fcaq Sylvain FortierAprès avoir obtenu un diplôme d’études professionnelles en climatisation pour devenir frigoriste, Sylvain Fortier est allé au cégep, mais n’a pas aimé l’expérience. Il a fait un zigzag pédagogique en s’inscrivant au programme « professionnel long ». Sa fibre entrepreneuriale s’est rapidement mise en place : à 23 ans, il était déjà propriétaire de deux immeubles six logements; à 24 ans, il ouvrait sa compagnie de climatisation et, parallèlement, il reprenait une discothèque pour jeunes que sa famille avait possédée par le passé. « Quand je me suis lancé en affaires, j’étais évidemment le seul employé, relate l’entrepreneur. Un an plus tard, nous étions deux… Aujourd’hui, Air Fortier emploie 35 personnes et fait circuler 15 camions.

Nous avons été choisis comme fournisseurs officiels de la marque Lennox dans trois entrepôts Costco, soit ceux de Saint-Hubert, Candiac et Brossard.L’an dernier, nous avons inauguré nos nouveaux locaux de près de 18 000 pi2 à Saint-Hubert. Enfin, grande nouvelle : notre succursale de Saint-Hyacinthe ouvrira d’ici le mois de juillet afin de nous donner accès un nouveau marché. »

Marché haut de gamme

Air Fortier se démarque par le caractère haut de gamme de ses produits. « Nous traitons surtout des maisons de 4000 pi2 et plus. C’est un peu ce qui nous a menés vers la géothermie, un mode de chauffage dont on vante surtout l’intérêt écologique, mais qui présente des avantages économiques certains quand on a une maison de 18 à 20 000 pi2, comme celles que nous aménageons parfois. L’installation est plus coûteuse au départ, mais elle se rentabilise en 7 à 10 ans. C’est un marché en plein éveil, surtout que le prix de l’électricité augmente sans cesse », explique le président.

Un conseil

L’appartenance à la Fédération des clubs des initiés du Québec est-elle un atout pour Air Fortier? Sylvain Fortier rappelle que son entreprise a offert un Interclub en mai 2014. Il a ainsi pu faire visiter ses locaux à une soixantaine de membres de la FCIQ. Quelques jours plus tard, un des visiteurs lui demandait un devis. « Je ne fais pas que recevoir de mon club; je donne aussi. L’an dernier, j’ai procuré au moins 300 000 $ en contrats à divers membres – par exemple à un arpenteur, à un entrepreneur en isolation et à un autre en portes et fenêtres. Penser aux membres de mon club, c’est devenu un réflexe pour moi. Un membre proactif et qui va au-devant des gens se fait connaître plus rapidement. Et ça, c’est la clé du succès dans un réseau comme la FCIQ. »